Lire nos articles en différentes langues ici

 

Cyclisme –  Après Joseph Areruya, deux autres coureurs rwandais signent un contrat professionnel avec une équipe française

Valens Ndayisenga, le double champion du Tour du Rwanda, et son compatriote Jean Claude Uwizeye sont sur le point de rejoindre l’équipe française « Pays Olonne Cycliste Côte de Lumière » (POCCL).

Le Pays des Olonnes Cycliste Côte de Lumière (POCCL), est un Club formateur de la région Vendéenne en France, affilié à la Fédération Française de Cyclisme depuis 1992.

Les deux cyclistes internationaux du Rwanda ont tous deux signé un contrat d’un an et rejoindront le club le mois prochain après les 21ièmes « Jeux du Commonwealth » à Gold Coast, dans le Queensland, en Australie.

Selon Valens Ndayisenga, 24 ans, le « Pays Olonne Cycliste Côte de Lumière » a approché le duo peu de temps après le Championnat d’Afrique Continental 2018 à Kigali, mais cela a été gardé secret jusqu’à ce que l’affaire soit conclue.

Parlant à Times Sport dimanche soir, Valens Ndayisenga le vainqueur du « Tour du Rwanda » 2014 et 2016, a déclaré; « Je suis très enthousiaste à l’idée de pouvoir revenir en Europe. J’ai hâte de faire carrière avec le Pays Olonne Cycliste Côte de Lumière et d’aider le club à réussir« .

« Nous (Jean-Claude Uwizeye et lui-même) avons signé pour un contrat d’une année, et nous rejoindrons l’équipe en avril. Mon objectif principal est de travailler dur, de mener ma carrière de cycliste vers de nouveaux sommets en France « , a noté Valens Ndayisenga.

Alors que Jean-Claude Uwizeye signe son premier contrat professionnel, pour Valens Ndayisenga, ce contrat le liera pour la troisième fois avec un Club professionnel.

Précédemment, Valens Ndayisenga a couru pour l’équipe sud-africaine « Dimension Data for Qhubeka » en 2016, avant de rejoindre « Tirol Cycling Team » en Autriche l’année dernière.

Actuellement, les deux coureurs qui ont débuté dans le club rwandais « Les Amis Sportifs de Rwamagana », sont en camp résidentiel pour des préparatifs intensifs au « Africa Rising Cycling Centre » à Musanze pour les 21èmes Jeux du Commonwealth.

Mené par l’homme du moment, Joseph Areruya, l’équipe Rwandaise de six personnes pour les Jeux du Commonwealth comprend également Jean-Claude Uwizeye, Valens Ndayisenga, Bonaventure Uwizeyimana ainsi que les jeunes Didier Munyaneza et Jean Paul Rene Ukiniwabo.

La championne nationale en titre Beatha Ingabire et Magnifique Manizabayo participeront également à la compétition féminine.

Valens Ndayisenga et Jean-Claude Uwizeye suivent les traces de leur compatriote Joseph Areruya, qui vient de signer un contrat professionnel de deux années, avec l’équipe française « Delko-Marseille Provence KTM » il y a une dizaine de jours.

PanorAct

Giannelli Imbula a été convoqué en équipe de la RD Congo pour affronter la Tanzanie le 27 mars 2018. Le milieu de terrain du Toulouse FC, qui peut aussi porter les couleurs de la France et de la Belgique, ne devrait pas répondre à la convocation de la RDC.

A 25 ans, Giannelli Imbula va-t-il dire « oui » aux « Léopards » de RDC ? Rien n'est moins sûr. L’ex-grand espoirs du football français a certes été convoqué par le Congo pour affronter la Tanzanie, le 27 mars 2018, en match de préparation.

Mais, d’après une source bien informée, le milieu de terrain n’a ni l’envie, ni l’intention de répondre à cet appel. Il n’a par ailleurs pas de papiers congolais à jour, indique un proche de l’intéressé, qui s’étonne de la démarche de la Fédération congolaise de football (FECOFA).

Toujours d’après cette deuxième source, la Fédération belge, sous l’égide de Marc Wilmots, avait davantage travaillé administrativement que la FECOFA pour attirer « Gianni » Imbula.

Un joueur jadis très courtisé

Il semblerait que le successeur de Wilmots à la tête de l’équipe de Belgique, Roberto Martinez, n’affiche pas le même empressement à enrôler le joueur prêté cette saison par Stoke City (Angleterre) au Toulouse FC.

RFI

Au Burundi, jouer au football avec le président de la République peut coûter cher, très cher. Deux responsables administratifs du pays l’ont appris à leurs dépens.  A en croire l’AFP, ces deux responsables ont été écroués, pour avoir « permis » que le président, Pierre Nkurunziza, soit malmené physiquement au cours d’un match de football.

Ancien professeur de Sport, le chef de l’Etat burundais aime souvent jouer au football. Toutefois, il est habitué à voir ses adversaires lever le pied et le laisser marquer. Mais à Kiremba, où il s’était rendu le 3 février dernier avec son club (le FC Haleluya) pour affronter l’équipe de la localité, Pierre Nkurunziza a eu la tâche un peu plus compliquée. En effet, pour cette rencontre, les dirigeants de Kiremba avaient recruté des réfugiés congolais du camp de Musasa. Sauf que ces réfugiés ne savaient pas que l’un des adversaires qu’ils avaient en face était le président burundais. Ce dernier fut donc malmené comme les autres joueurs de son équipe et a même été taclé au point de se retrouver à terre.  Ce qu’il n’a pas pardonné à Cyriaque Nkezabahizi, administrateur de la commune de Kiremba et son adjoint chargé du sport, Michel Mutama. Ils ont été écroués jeudi à la prison de Ngozi, à 130 km au nord de Bujumbura pour « complot contre le chef de l’État ».

Africa top sports

 

Le joueur portugais avait, au mois de février, publié des vidéos d'enfants victimes des attaques du régime à la Ghouta Orientale. 

Le joueur vedette du Real Madrid, Cristiano Ronaldo a apporté son soutien aux enfants syriens dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Ambassadeur de bonne volonté de l'association "Save the Children", Cristiano Ronaldo a voulu attirer l'attention sur les violences subies par les enfants en Syrie.

Pour ce faire, il a diffusé une vidéo de soutien sur internet, où il délivre le message suivant: "Sois fort. Aie la foi. Ne renonces jamais".

Le joueur portugais avait, au mois de février, publié des vidéos d'enfants victimes des attaques du régime syrien dans la Ghouta Orientale.

En outre, Cristiano Ronaldo avait soutenu financièrement plusieurs projets mis en place par l'ONG "Save the Children" en faveur des enfants et familles syriens.

AA - Istanbul - Ayvaz Colakoglu

Ley Matampi, le gardien de but international congolais, n'a pas prolongé avec le TP Mazembe et se retrouve sur le marché.

« Le TPM informe avoir accepté la demande de Ley Matampi de quitter le club à la fin de son contrat qui s'achève ce samedi 3 mars 2018 », indique le TP Mazembe sur son site officiel. Au club depuis son arrivée en provenance de l'AS Vita Club en 2011, le portier aura passé deux ans de prêt chez les Angolais de Kabuscorp (2013-2015) puis un an, toujours en prêt, au DC Motema Pembe (2016). Le joueur de 28 ans se retrouve par conséquent sur le marché.

sports.orange.fr

 

Calendrier

« August 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31