Lire nos articles en différentes langues ici

Le Kenyan Geoffrey Kipkorir Kirui sacré sur le marathon aux mondiaux

le-kenyan-geoffrey-kipkorir-kirui-franchit-en-vainqueur-la-ligne-d-arrivee-du

Le Kényan Geoffrey Kipkorir Kirui a poursuivi la longue tradition victorieuse de son pays en décrochant dimanche le titre de champion du monde 2017 du marathon, dans les rues de Londres.

Un Kirui succède à un autre. Six ans après le dernier des deux titres mondiaux d’Abel Kirui sur marathon, Geoffrey Kirui a apporté au Kenya une nouvelle médaille d’or mondiale sur la distance mythique des 42,195 km, à Londres. En 2 h 08 min 27 sec, Kirui est devenu le cinquième Kenyan à remporter ce titre, et a devancé l’Ethiopien Tamirat Tola (2:09.49) et le Tanzanien Alphonce Felix Simbu (2:09.51). Kirui et Tola ont longtemps offert un joli mano à mano, détachés ensemble avant même le 30e kilomètre. Les deux hommes ont fait cause commune pour creuser l’écart sur la meute des poursuivants, avant que Kirui ne trouve les ressources pour s’échapper après le 35e km.

A 24 ans, un âge précoce pour briller sur la plus mythique des distances, Geoffrey Kipkorir Kirui avait remporté cette année le marathon de Boston. Le Kényan est relativement nouveau sur la distance. Il fut médaillé de bronze aux Mondiaux juniors sur 10’000 m en 2012 avant de se lancer sur la route, plus lucrative. En début d’année, il a remporté le marathon de Chicago, l’occasion alors pour son coach, l’expert italien Renato Canova, de lui prédire un grand avenir.

Africa Top Sport