Lire nos articles en différentes langues ici

 

RDC: la culture de la « patate douce » comble les besoins alimentaires des Gomatraciens (2)

Quelque soit le sol qui couvre en intégralité la région de Goma, l'agriculture n'est pas délaissée. Sur une terre rocailleuse, les agriculteurs et agricultrices se font violence pour la réussite de leurs cultures. Cependant, les campagnes agricoles ne passent plus inaperçues. Les adeptes de cette plante sont quasi 60 pour cent car toutes ses parties peuvent être consommées. Racines, tiges, feuilles font du bon ménage dans la cuisine de l'Est de la République Démocratique du Congo.

C'est sûr, cette plante ne demande pas de grosses exigences édaphiques. Cela permet même parfois aux analphabètes d'en appliquer. En effet, Goma, bien que rocailleuse, possède des parties très meubles, perméables, et sans excès d'azote pouvant accueillir les boutures pendant les campagnes agricoles. Pour booster la production de la patate douce, les agricultrices et agriculteurs appliquent les buttages car avec, il permettra aux boutures une bonne croissance de boutures.

Florence KAHINDO, agricultrice, nous confie : «  Bien qu'ignorante en la matière agronomique, j'ai quand même une expérience de vingt ans, dans l'agriculture. Ayant subi plusieurs difficultés tout au début, certaines d'entre-elles me servent des leçons notamment : Je sais quoi faire pour éviter les pourritures, comment faire face à la perturbation des calendriers agricoles de la  contrée par exemple.  Pour réussir cette culture, j'use des méthodes traditionnelles dans mon champs. Toutefois, je ne rate aucune campagne agricole quand j'en applique. Également, je sais que les boutures à planter doivent mesurer entre 20 et 40 cm de longueur et doivent avoir trois à quatre bourgeons. C'est parmi mes principes de la réussite de cette culture dans mon champs de cinquante mètres carrés».

Bien que la ville de Goma n'a pas d'industrie pour fabriquer de: fécule, sirop, et alcool, la plante est plus appréciée par les agriculteurs et agricultrices de la région quelque soit leurs âges. Tenez: ses feuilles sont évidement consommées comme légumes de base dans les toits familiaux.

Un des grands avantages de cette culture est qu'avant la récolte proprement dite, des tubercules intervenant après cinq mois, ces mêmes feuilles peuvent être consommées sans défis. Grace à un bas cycle végétatif, la sécurité alimentaire des familles Gomatraciennes est assurée.

Esdras Tsongo

Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31