Lire nos articles en différentes langues ici

 

Burundi: Agriculture et Élevage, un premier trimestre satisfaisant pour le secteur agricole

Le secteur de l’agriculture et de l’élevage au Burundi affiche une mine assez bonne en ce premier trimestre 2018. c’est ce qui ressort des résultats rendus public ce lundi par Déo-Guide RUREMA, Ministre de l’Agriculture et de l’élevage lors d’une conférence de presse donnée à cet effet. Et d’emblée, les chiffres semblent positifs.

Le ministère a basé son plan d’action pour l’année 2018 sur 4 axes principaux, à savoir le renforcement de la bonne gouvernance, l’augmentation de la production agricole, animale et halieutique, la redynamisation de la recherche agronomique, animale et zootechnique et la promotion de la conservation et la transformation des produits agricoles. Au vue de ces 4 objectifs, les chiffres sont assez satisfaisants, a fait savoir le Ministre RUREMA.

Pour ce qui est de l’augmentation de la production, le ministre a fait état de la distribution des engrais chimiques, de la production des plants agro-forestiers tels que les porte-greffes de manguiers (25.000), d’avocatiers (15.000) et d’agrumes (20.000). La production d’huile de palme, quant à elle, a été de 4.587,165 tonnes soit 19,50%s des prévisions annuelles. En ce premier trimestre, le Burundi a produit 15.915 tonnes de feuilles vertes de thé (30,05%) et 3.266 tonnes de thé sec (32,66%). Notons également que 2.557 tonnes ont été vendues pour un montant de plus de 13 milliards de FBu, le taux de réalisation étant de 29%.

A la liste des résultats s’affiche l’emballage et l’étiquetage des semences pour lutter contre les fraudeurs de semences et la récolte du café cerise qui vient de commencer avec le mois d’avril.

Parlant de l’amélioration génétique, Déo-Guide RUREMA à signalé la réalisation des travaux sur l’insémination artificielle à hauteur de 24,50%, le repeuplement du cheptel dont les dossiers d’appel d’offres sont déjà élaborés pour l’importation de 1886 bovins, la construction d’un centre de collecte de lait (50%) et la réhabilitation d’une fromagerie à Buhiga en province Ngozi (50%).

Signalons que 3 procédés initiés par le Centre National technologie alimentaire (CNTA) dans le cadre de la promotion de la transformation et la conservation des produits agricoles ont déjà atteint 37,50 de sa réalisation. Ces procédés concernent la transformation de la patate douce en chips, le transfert de la technologie de séchage de manioc et la torréfaction des céréales, la recherche sur la transformation de la banane en différentes recettes et les études de faisabilité pour chaque recette.

Ce premier trimestre 2018 donne donc un bilan positif pour le secteur de l’agriculture et de l’élevage dans l’espoir que l’année soit une année positive dans sa globalité.

Moïse MAZYAMBO (Akeza)

Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31