Lire nos articles en différentes langues ici

 

Rwanda : la BAD et l'AGTF financent 65% du programme de généralisation de l'accès à l’eau

La Banque africaine et de développement (BAD) et le Fonds pour la croissance de l'Afrique (AGTF) vont débloquer 171 millions de dollars pour approvisionner en eau plus d’un million de personnes au Rwanda. Le pays aux mille collines ambitionne de se hisser à la catégorie des Etats à revenu intermédiaire à l’horizon 2020.

Si dans de nombreux secteurs, le Rwanda fait figure de proue en matière de progrès sur le continent, la crise de l'eau semble un facteur de pauvreté dans le pays des mille collines. C'est dans ce contexte que la Banque africaine de développement (BAD) en partenariat avec le Fonds pour la croissance de l'Afrique (AGTF) s'est engagée à débloquer 171 millions de dollars pour approvisionner en eau plus d'un million de Rwandais.

Si sur ce financement sous forme de prêt, la contribution de la BAD est importante, l'apport du fonds, créé par la Chine et l'institution panafricaine, est également significatif. En plus des 121,137 millions de dollars fournis par la BAD, il faut compter 50 millions de dollars consentis par l'AGTF pour compléter l'enveloppe destinée à financer le Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'assainissement en milieu rural (PNEAR).

100% d'accès à l'eau en 2020 ?

Le programme est aligné sur la Vision 2020 du Rwanda qui, dans le cadre de la gestion intégrée des ressources en eau, s'emploie à faciliter l'accès total des populations rurales à l'eau potable dans les trois ans à venir. Il s'agira concrètement d'assurer une fourniture d'eau potable à l'ensemble de la population à l'horizon 2020 contre 75,2 % fin 2015. Cependant, ce financement de la BAD et de l'AGTF ne couvrira que 65,24% du programme puisque l'ensemble du projet nécessite 262 millions de dollars, selon l'information rapportée par l'Agence Ecofin.

Et à cet égard, le pays de Paul Kagame peut compter sur la Banque européenne d'investissement qui pour sa part, va débloquer la coquette somme de 52 millions de dollars, soit 19,25% du coût global, pour participer au programme visant à satisfaire les besoins en eau de plus d'un million de rwandais. Le reste du financement, estimé à 40,69 millions de dollars soit environ 15%, sera endossé par le gouvernement rwandais, selon toujours la même source. Parmi les villes ciblées par le programme où l'eau courante reste encore une denrée difficile d'accès, figurent notamment les villes telles que Rubavu, Rusizi, Nyagatare, Muhanga, Huye, Musanze et Karo. A cette liste, il faut également ajouter Kigali, la capitale de ce pays d'Afrique de l'Est dont la population est estimée à environ 10 millions d'habitants.

 LT

Calendrier

« July 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31