Lire nos articles en différentes langues ici

Pour la première fois, une lionne sauvage photographiée en train de nourrir un bébé léopard

Il s'agit de la toute première preuve d'une relation inter-espèce entre le prédateur et son ennemi. 

Une lionne nourrit un bébé léopard, dans la réserve de Ngorongoro, en Tanzanie, mardi 11 juillet 2017. Une lionne nourrit un bébé léopard, dans la réserve de Ngorongoro, en Tanzanie, mardi 11 juillet 2017.  (JOOP VAN DER LINDE / AP / SIPA / AP

C'est une première dans le monde animale. Alors que les spécialistes pensaient que les lions étaient naturellement enclins à tuer les léopards, cette croyance a été bouleversée par une photo montrant une lionne sauvage en train d'allaiter un bébé de cette espèce rivale. 

La scène a été immortalisée mardi 11 juillet dans une réserve de Tanzanie. Il s'agit de la toute première preuve d'une relation inter-espèce entre le prédateur et son ennemi, assure Luke Hunter, un spécialiste des félins, interrogé jeudi 14 juillet par Reuters. "Nous ne connaissons pas d'autres exemple d'adoption d'un bébé d'une autre espèce", a-t-il indiqué. "Nous ne savons pas ce qu'il se passe."

Cette lionne de cinq ans, baptisée Nosikitok, a accouché d'une portée de lionceaux entre la moitié et la fin du mois de juin. "Elle est physiologiquement prête à prendre soin de félins, et le petit léopard correspondait à cela. Il est âgé de trois semaines, environ, soit le même que ses propres petits", a tenté d'expliqué Luke Hunter au Guardian. "C'est possible qu'elle ait perdu ses petits, et qu'elle ait trouvé ce jeune léopard à ce moment où elle est particulièrement vulnérable."  

Un futur incertain 

S'il arrive qu'en captivité, des espèces différentes nouent des relations courtoises, dans la nature, elles sont systématiquement en compétition pour se nourrir. Ainsi, "il est très peu probable que le groupe de la lionne accepte l'intrus. Les lions des relations sociales très complexes, très riches, et reconnaissent très bien les individus entre eux, de vue ainsi que par leurs cris. Si le reste du groupe trouve le petit, ils vont probablement le tuer", a encore indiqué le spécialiste.  

Et s'il survit, sera-t-il adopté par Nosikitok ? Selon Luke Hunter, "cette exposition précoce aux lions ne saurait contrarier des millions d'années d'évolution. Les léopards sont des chasseurs très solitaire. Je suis certain qu'il poursuivrait son propre chemin."

francetvinfo.fr